Aller au contenu principal

Provisionner des propriétés MDT par fichier

2 décembre 2011

Le déploiement de postes de travail avec une solution MDT couplée à une base de donnée qu’il faut provisionner, offre une grande flexibilité de déploiement.

Pour diverses raisons, les postes à déployer peuvent cependant ne pas être en mesure de contacter la base de donnée MDT (absence de réseau, ports SQL non autorisés etc …).

Mats Olsson, un spécialiste Suédois du déploiement de poste, propose un “User Exit script” qui permet de provisionner des données durant la phase de Gather du customsettings.ini, le tout depuis un fichier txt qui se trouve à la racine du DeployRoot.

Le Gather est le processus qui initialise les informations de déploiement depuis une source de donnée (généralement un fichier ini comme le customsettings.ini et / ou la base de donnée une fois initialisée).

Pour l’utiliser, placer le script flatfile.vbs dans votre répertoire Scripts.

image

Créer un fichier database.txt à la racine de votre DeployRoot. Dans le cadre d’un déploiement réseau, le DeployRoot est généralement la racine de votre DeploymentShare. Pour un déploiement depuis un média autonome, le DeployRoot est généralement à la racine du répertoire Deploy.

image

Remplir le fichier database.txt avec la syntaxe [@Mac];Propriété=[Valeur];Propriété=[Valeur];Propriété=[Valeur]

image

Il ne reste plus qu’à appeler le User Exit Script en éditant le customsettings.ini et en  insérant une entrée UserExit=flatfile.vbs

image

Lorsque j’initialise le déploiement, nous pouvons voir les propriétés apparaitre.

image

Le script très simpliste pourra être adapté en fonction des besoins. Pour le télécharger, c’est ici.

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. Mathieu Aït Azzouzène permalink
    16 janvier 2012 21:51

    Bonjour,

    J’ai lu un article similaire sur le blog de Johan Arwidmark mais une question me turlupine, pourquoi partir de l’adresse mac? Le numéro de série de la machine n’est-il pas plus facile à récupérer?

    • 16 janvier 2012 22:07

      Bonjour,
      le provisionning, qu’il soit fait par fichier ou base de données, doit être effectué à partir d’un identifiant unique. MDT propose un ensemble de propriétés pouvant être utilisées en tant qu’identifiant (@mac, serialnumber, assettag ou encore UUID). J’ai choisi l’adresse mac car il s’agit d’un identifiant facilement utilisable avec des machines virtuelles.

  2. Scorpio92 permalink
    17 juillet 2013 17:49

    Bonjour
    Et si on a déjà placé quelques parametres dans le customsettings, qui aura le « dernier mot » ?
    Les paramètres initiaux du customsettings ou le script « User exit » ?
    Merci d’avance

    • 17 juillet 2013 18:04

      Bonjour,
      Le customsettings est constitué de sections. Au début du fichier il y a le paramètre « Priority » qui permet de prioriser le chargement des variables par section.
      C’est donc à vous de faire le choix de « qui aura le dernier mot » 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s